Une assurance santé pour votre chien

La santé, c’est la vie. Et pour préserver sa santé, encore faut-il pouvoir bien se soigner quand cela s’avère nécessaire. A la pointe de la technologie, la médecine n’a cessé de progresser et les coûts ont nécessairement augmenté. Aussi, est-il devenu indispensable d’être bien remboursé pour faire face à des dépenses aussi imprévues qu’incontournables.

Ce n’est sûrement pas pour rien que les mutuelles existent et sont devenues obligatoires au travail dans le but de protéger les salariés. Si cette démarche est devenue naturelle pour les personnes, pourquoi en serait-il autrement pour ce qui est d’assurer nos animaux de compagnie ? Vous aimez votre chien, vous voulez le protéger ? Les assurances sont là pour cela, tant pour lui que pour vous.

Autant de questions auxquelles nous allons vous apporter un maximum d’informations. Nous vous proposons également un comparateur, un outil entièrement gratuit pour vous permettre de confronter aisément les diverses offres présentes sur le marché. Il est vrai que même si la France arrive encore en queue de peloton en la matière face à ses pays voisins, la tendance tend à croitre.

Pourquoi souscrire à une assurance santé pour vos animaux ?

Adopter un animal, qu’il s’agisse d’un chien, d’un chat, d’un cobaye ou d’un cochon nain implique des frais, outre l’alimentation, les jeux, les équipements. Ils sont incompressibles : vaccins obligatoires, traitements contre les parasites, consultations courantes

Et il faut être conscient que, malheureusement, en cas d’accident ou maladie, les frais vétérinaires peuvent rapidement atteindre des montants importants auxquels il n’est pas toujours possible de faire face. Quelque soit l’espèce, votre petit compagnon n’échappera pas tout au moins aux troubles courants, sinon aux désagréments liés à la vieillesse. En outre, personne ne peut prédire s’il ne sera pas accidenté par une voiture, ne développera pas une tumeur, ne fera pas un retournement de la rate, ne devra pas être castré, ne se brisera pas une patte en jouant avec le petit dernier dans le jardin, ne devra pas être hospitalisé. Et mieux vaut anticiper les risques pour éviter des situations dramatiques quand le maître se retrouve dans l’impossibilité de faire face aux dépenses vétérinaires pourtant indispensables pour soigner, soulager ou sauver la vie de son chien pourtant adoré.

Assurer votre fidèle compagnon, c’est le protéger et vous protéger en vous assurant une prise en charge, totale ou partielle, des dépenses qu’il s’agisse des consultations, des analyses biologiques, des hospitalisations des interventions, des radios, scanners, échographies ou encore des médicaments.

N’attendez pas le coup dur car il serait trop tard. En effet, les délais de carence pourraient être pénalisant pour la santé de votre animal et celle de votre portefeuille mais également la liste des antécédents pourrait grossir incitant les compagnies à refuser de vous assurer.

Quand on connait les tarifs moyens, on apprécie l’idée de se voir soulagé d’une partie de ceux-ci :

  • 30 à 60 euros pour une consultation ou un vaccin
  • 300 à 700 euros pour une fracture
  • 300 à 1 000 euros pour une hospitalisation
  • 200 à 500 euros pour l’ablation d’une tumeur

économie avec une assurance

Comment fonctionne une mutuelle pour animaux ?

L’assurance santé pour votre chien fonctionne globalement à l’instar de votre propre complémentaire santé. Vous souscrivez un contrat avec un assureur spécialisé, déterminant la formule qui vous convient le mieux et ainsi le montant de la cotisation qui en découle et que vous versez chaque mois à l’organisme. Puis, lorsque vous engagez des frais, vous vous faites rembourser ceux-ci à hauteur des couvertures souscrites. La véritable différence réside dans le fait qu’il n’existe pas de tiers payant et que dans tous les cas, il vous faudra régler avant d’être remboursé. La formule à laquelle vous aurez adhéré déterminera les taux de remboursements selon les actes concernés.

Chaque compagnie impose des conditions d’adhésion parmi lesquelles on retrouve la mise à jour obligatoire des vaccins, le bilan médical et notamment la connaissance des antécédents (certaines maladies peuvent donner lieu à un refus de la compagnie, notamment les vices rédhibitoires mentionnés ci-après dans les exclusions).

Que couvrent les assurances pour animaux ?

Contrairement à certaines idées reçues, les remboursements ne se limitent pas aux actes chirurgicaux. Les vaccinations, les soins et maladies courants, les traitements antiparasitaires sinon les opérations lourdes ou maladies graves sont couverts par les assurances, au taux contractuel.

Les couvertures généralement considérées sont les :

  • soins de base
  • opérations
  • actes de stérilisation
  • vaccinations
  • médicaments
  • actes d’imagerie (radios, échographies…)

Et, n’oubliez pas que votre mutuelle vous apportera également une aide et des conseils qui peuvent se révéler précieux.

couverture assurance

Comment choisir une assurance pour votre chien ?

Vous n’avez plus de doutes quant à l’utilité de souscrire une assurance pour votre fidèle quadrupède. Il va sans dire que vous n’allez pas en choisir une au hasard ; bien au contraire, vous recherchez la meilleure. Mais la meilleure n’est pas forcément celle qui l’est pour votre voisin. Elle doit répondre aux particularités qui sont propres à votre chien et à votre propre situation. Vous allez comprendre pourquoi et ainsi l’utilité d’utiliser notre comparateur pour trouver la vôtre.

A l’heure actuelle, il existe une pluralité d’assureurs pour animaux chiens. Chacune propose des formules diverses qui vont définir les taux de garanties mais aussi des options que vous pourrez ajouter au cas par cas. Le choix n’est pas simple a priori. Et pourtant, il s’agit de se poser en amont les bonnes questions et de comparer les offres des unes et des autres pour trouver celle qui vous sera la plus adaptée et favorable.

Il faut s’interroger sur différents points :

  • Les besoins selon le mode de vie de votre boule de poils : si votre chien est casanier et préfère rester dormir des heures sur le canapé plutôt que d’aller gambader par monts et par vaux, le risque d’accidents est sans doute moindre qu’un chien de chasse. De même les habitudes ou le lieu de résidence peut entrainer des vaccins complémentaires (un vaccin contre la leishmaniose si vous résidez dans le sud de la France ou un vaccin pour la toux de chenil si votre compagnon passe quelques vacances en pension ou participe à des manifestations canines).
  • Les risques liés à la race de l’animal : certaines races sont réputées à risques en matière de dysplasie, de terrains allergiques ou encore de sensibilité intestinale… ce qui risque d’impliquer des consultations plus nombreuses, des traitement médicamenteux réguliers ou même à vie.
  • Le budget : vous ne pouvez pas, non plus, ignorer le montant maximum que vous pouvez allouer à cette dépense chaque mois.

Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire, il connait bien la race et logiquement votre bête. Sollicitez votre entourage et recueillez des avis, certains de vos amis ont peut-être déjà franchi le cap. Il vous faudra également étudier les offres et les garanties proposées par chaque assureur, les modalités et délais de remboursements…

Pour vous simplifier la tâche qui s’avère sans cela un tantinet fastidieuse, et plutôt que d’épluchez chaque formule proposée par chaque compagnie, utilisez notre comparateur d’assurances pour animaux qui selon les informations que vous fournirez, vous établira la comparaison des offres les plus avantageuses pour vous sur le marché.

Ce qu’il faut savoir sur les assurances pour chiens

Pour souscrire une assurance, il faut l’étudier en détails : les prix, les garanties offertes selon les différentes formules mais aussi comprendre les terminologies et le contenu qui peuvent également déterminer votre choix.

1. Les exclusions

Comme tous les contrats, il existe des exclusions, c’est-à-dire ce qui n’est pas couvert par votre contrat. Dans le cas présent, il s’agit des frais vétérinaires engagés, de quelque nature que ce soit, qui ne seraient pas remboursés par l’assurance : il peut s’agir, à titre d’exemple, de maladies génétiques ou en encore les vices rédhibitoires énoncés dans la loi du 28 juin 1989 tels que la maladie de carré, la dysplasie de la hanche, la parvovirose.

Mais les exclusions ne se limitent pas au travers de cette liste établie par la loi. Les compagnies se réservent le droit d’exclure d’autres remboursements : il peut s’agir de la stérilisation, la césarienne alors prenez soin de vérifier les exclusions de chaque offre pour ne pas avoir de mauvaises surprises le moment venu.

2. Le délai de carence

Afin d’éviter les abus, un délai de carence est appliqué par les assureurs. Celui-ci correspond au délai entre la souscription du contrat et le début de remboursement des frais. Ce délai varie selon la nature des frais et d’une compagnie à une autre, dans une fourchette située entre 2 jours à 180 jours dans certains cas.

3. Paiement des factures, remboursement des frais et plafonds

Puisque dans le domaine vétérinaire le tiers payant n’existe pas, les compagnies ne règlent pas directement les praticiens. Vous devrez faire remplir un formulaire de demande de remboursement à votre vétérinaire et y joindre la ou les factures afin de déclencher le remboursement.

Les documents devront être envoyés dans le délai prévu au contrat. Renseignez-vous sur les délais et modalités de remboursement. Les assureurs établissent des plafonds de remboursement annuels que vous ne devez pas ignorer. Pensez à les considérer.

4. Les garanties

Les garanties qui seront choisies dépendront avant tout de votre animal, son mode de vie et des éventuelles singularités propres à sa race. Sous-estimer les garanties serait une erreur. Il existe différentes formules qui vous proposent des couvertures, des taux de prises en charge différents.

A titre d’exemple, vous pourriez souscrire à une formule :

  • De base,
  • Confort,
  • Confort plus
  • Premium…

Par ailleurs, aux contrats de base peuvent généralement être rajoutés des options pour répondre à un besoin spécifique. On peut envisager :

  • Une garantie chute : couvre en cas d’accident ou de chutes
  • Une garantie décès : les frais d’inhumation ainsi couverts ne sont pas négligeables
  • Une garantie perte : pour une prise en charge des frais engagés pour retrouver l’animal

5. Le montant de la cotisation

Le montant de la cotisation dépendra de la formule et donc du niveau de garantie que vous avez choisi.

Comparateur d’assurances pour chiens

Ça fait beaucoup de choses à prendre en considération. C’est pour cela et pour vous simplifier les choses que nous vous proposons notre outil qui va vous permettre d’obtenir une comparaison des différentes assurances pour chiens qui répondraient à vos besoins. Sur internet, les offres sont nombreuses, et les étudier une à une serait long, fastidieux et vous pourriez passer à côté d’une offre. Le contrat doit répondre au mieux aux besoins de votre animal, avec le meilleur rapport qualité / prix.

Comment ça marche ?

C’est simple, il vous suffit de compléter un formulaire qui liste toutes les caractéristiques quant à votre petite ou grosse boule de poils.

Remplissez précisément chaque champ requis. Soyez objectif et n’omettez aucune information :

  • La race de votre chien
  • Son âge
  • Son sexe
  • Son identification (du tatouage ou de la puce)
  • Les détails sur ses vaccinations et les rappels
  • Vos coordonnées

L’outil sélectionnera les différentes offres répondant aux mieux à vos attentes. Cette analyse est entièrement gratuite et ne vous engage en rien.

Les avantages reconnus de notre outil sont non seulement le respect et la confidentialité des informations transmises, des réponses personnalisées, claires et gratuites fournies par un véritable professionnel, la recherche du meilleur rapport qualité / prix, la simplicité et la gratuité de l’outil.

En conclusion, assurer votre adorable quadrupède c’est a priori payer un peu plus mais pour payer moins au final. Et gardez à l’esprit qu’assurer votre chien ne se fait pas au hasard : votre contrat doit tenir compte de la situation, des besoins de votre animal, de vos capacités financières et vous devez non seulement comparez les prix mais aussi les garanties, les plafonds, les exclusions et la qualité du service fourni.

Dernier témoignage

Diane

« Assurances Chiens nous a bien aidé à cerner notre besoin pour Diane. Ce n’est pas notre première chienne mais à cause de la chasse nos chiens nous ont toujours couté chers en frais vétérinaire. Pour la première fois, nous avons pris une assurance et elle correspond bien à nos attentes. Nous sommes satisfaits. »

Envoyé par Jeanne et Paul de Dole, le 17/11/2017.

Assurances chiens vous a aidé dans votre réflexion, n’hésitez pas à nous le dire en nous laissant un petit mot, ici.

Nos 1327 avis clients Assurances-chiens.fr nous donnent une note de 8.1/10 à notre outil de comparaison d’assurances.